Eviter la rupture de stock, c’est possible !

Il n’y a rien de plus contraignant que la rupture des stocks qui engendre une hausse des frais logistiques. D’ailleurs, pour éviter les ruptures d’approvisionnement, la tendance est plutôt au cross-docking ou à la méthode du juste-à-temps. Cette technique consiste à stocker de moins en moins pour réduire les coûts d’entreposage.

Mais est-ce vraiment une bonne idée ? Comment être capable de répondre à un pic d’activité ? Avant tout, il est essentiel de trouver le juste équilibre entre la demande et sa disponibilité en stock.

Pourquoi y a-t-il des ruptures des stocks ?

Une rupture des stocks c’est lorsqu’une entreprise ne peut plus fournir son client et que le stock d’une référence est vide. Un tel événement génère une mauvaise image auprès de la clientèle mais surtout fait perdre des ventes et augmente les frais de livraison et de production (lancement et expédition en urgence). Comment peut-on expliquer une rupture de stock ?

  • Une hausse spontanée de la demande : par exemple selon la période des fêtes, selon la communication qui est faite du produit à ce moment précis.
  • Une mauvaise prévision de la demande. Il faut analyser l’historique des ventes, la période, les dates pour renflouer les stocks au bon moment.
  • Une erreur de données entre les stocks et la réalité. Ces erreurs humaines peuvent être évitées grâce à des outils de mise à jour automatique des stocks.
  • Des retards de transports ou de livraison du fournisseur

Tous ces événements sont à anticiper pour éviter la rupture du stock. Il existe des procédures simples à mettre en place qui simplifient les missions de l’équipe logistique.

 Comment faire pour éviter la rupture des stocks ?

Avant toute chose, il faut analyser de la manière la plus fine possible, le comportement du marché :

  • Prendre en compte une marge d’erreur par référence,
  • Maîtriser les cycles de vie des produits
  • Anticiper les pics d’activités et connaître la saisonnalité
  • Mettre en place des prévisions sur le court et le moyen terme en considérant le plan de lancement, de communication, prévision des ventes, …

Il est impératif de conserver une marge pour les imprévus et les délais des fournisseurs. Habituez-vous à commander une quantité précise selon le flux de la marchandise (nombre de jours pour répondre à la demande avec le stock actuel, le coût de stockage, la rotation des produits). Enfin, définissez une quantité de sécurité qui tient compte des hausses de commandes, des imprévus voire des retards de livraison.

Vous pouvez d’ailleurs utilisez le logiciel SetInUp pour gérer vos stocks de manière précise, avec une alerte pour les produits en stock critique ou en retard de livraison. Pour vous aider à optimiser votre temps, le CBN (calcul des besoins nets) vous fera des propositions de commandes des références en stock critique et ce dans tous les entrepôts de l’entreprise ou de vos sous-traitants.
SetInUp vous permet aussi d’analyser vos consommations et vous aide dans les statistiques de besoin.

Rupture des stocks

Eviter la rupture des stocks : Astuces SetInUp

Pour les entreprises qui ont un nombre élevé de références, nous préconisons d’appliquer les inventaires tournants.

Cette méthodologie consiste à compter en permanence – à l’aide de lecteur de codes-barres – l’état de son stock. L’inventaire tournant consiste à compter plusieurs articles par jour au lieu d’une seule fois par an. Cela évite les erreurs et optimise la gestion du temps. D’ailleurs, il est recommandé de comptabiliser plus régulièrement les articles critiques. Les données collectées sont alors intégrées automatiquement dans le logiciel de gestion des stocks, et vous évitez ainsi les erreurs.

Le logiciel contrôlera alors la correspondance des stocks entre les commandes, la réception, l’expédition et le stockage des marchandises et de vos besoins en production.

 

En conclusion, OUI, il est possible aujourd’hui d’éviter la rupture des stocks grâce à des outils performants et une certaine rigueur. Ces astuces vous permettront d’améliorer votre service clients, d’optimiser vos flux, de rentabiliser vos stocks et d’améliorer votre productivité.